Skip to main content

Title

Idées fausses les plus courantes

Vu que personne n'aime parler des hémorroïdes, on se fait beaucoup d'idées fausses à leur sujet. Essayons donc de les démystifier :

MYTHE : LES HÉMORROÏDES NE SONT PAS TRÈS COURANTES.

Fait : Les hémorroïdes sont plus courantes que vous ne le croyez. En effet, une étude récente effectuée auprès d'adultes canadiens indique que près de la moitié des personnes interrogées avaient souffert d'hémorroïdes1†.

MYTHE : SEULES LES PERSONNES ÂGÉES SOUFFRENT D'HÉMORROÏDES.

Fait : Il est vrai que le risque de souffrir d'hémorroïdes augmente avec l'âge, mais celles-ci peuvent se présenter à tout moment chez l'adulte.

MYTHE : SEULS LES HOMMES PEUVENT SOUFFRIR D'HÉMORROÏDES.

Fait : Les hémorroïdes peuvent affecter n'importe qui. Elles sont d’ailleurs très fréquentes chez les femmes enceintes.

MYTHE : LES GENS EN BONNE FORME ET EN SANTÉ NE PEUVENT PAS SOUFFRIR D'HÉMORROÏDES.

Fait : Les personnes présentant une surcharge pondérale risquent davantage de souffrir d'hémorroïdes en raison de la pression supplémentaire s'exerçant sur leur abdomen. Mais la constipation, la grossesse et le fait de forcer quand on va à la selle ou de soulever des poids lourds peuvent eux aussi exercer de la pression sur l'abdomen.

MYTHE : LES GENS RISQUENT DE VOUS JUGER SI VOUS ACHETEZ UN TRAITEMENT POUR LES HÉMORROÏDES.

Fait : Étant donné qu'un adulte canadien sur deux reconnaît avoir souffert d'hémorroïdes, il y a de grandes chances que la personne se trouvant à côté de vous à la caisse de sortie en a souffert elle aussi.

1 Étude en ligne sur les hémorroïdes, Omnibus. Ipsos Reid, juillet 2005, n = 1412

D'après tous les répondants, n = 1412